fbpx
F1 News

Entre Red Bull et Renault, le divorce semble inévitable

Ils ont failli se séparer il y a quelques années, et ont réessayé de vivre ensemble en harmonie, mais depuis quelque temps, la relation entre Red Bull et Renault ne tient plus qu’à un fil.

Les dirigeants de Red Bull ont indiqué qu’ils prendront une décision au sujet de leur futur motoriste lors du Grand Prix d’Autriche qui aura lieu en juillet prochain. Mais le patron de Renault, Cyril Abiteboul est catégorique et a déclaré qu’il sera impossible de fournir les moteurs prévus pour 2019 à Red Bull si la décision n’est pas prise dans les jours prochains.

Malgré une dernière mise à jour au Canada, le moteur Renault manque encore de vélocité par rapport à ses rivaux, Mercedes et Ferrari, qui ont à leur disposition le fameux bouton magique très important lors des qualifications.

Cependant, malgré ce déficit de puissance, la RB14 a déjà gagné à deux reprises cette année.

Abiteboul a déclaré aux journalistes après la course au Canada :

Attendre une décision de la part de Red Bull pour le Grand Prix d’Autriche n’est pas réaliste, tout simplement parce que nous devons approvisionner notre stock en composants.

Nous sommes déjà en retard par rapport à cela, de plus c’est Renault qui doit décider du timing, pas Red Bull À Montréal, ils voulaient attendre notre nouvelle amélioration ainsi que celle de Honda.

Ils ont maintenant toutes les informations dont ils ont besoin, je ne vois absolument pas de raison de retarder davantage la décision.

Red Bull et Renault ont connu un énorme succès, huit titres (constructeurs et pilotes) en quatre ans, avant l’ère actuelle du turbo hybride. Depuis lors, avec Abiteboul à la tête de Renault Sport, les relations se sont détériorées au fil des saisons.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles