F1 News

Eric Boullier sur la sellette

Les rumeurs qui circulent dans le paddock suggèrent qu’Eric Boullier pourrait être la prochaine victime collatérale du mauvais début de saison de McLaren.

Pourtant, l’écurie anglaise a amélioré ses résultats par rapport à la saison dernière, ce qui peut être attribué à leur passage au moteur Renault cette année, mais se battre pour des petits points n’était pas la raison pour laquelle ils avaient abandonné Honda pour le constructeur français.

L’objectif de McLaren cette année était très ambitieux, ils prévoyaient d’être au moins au niveau de Red Bull, un objectif qui est loin d’être atteint, puisqu’ils sont environ une seconde moins rapide que l’écurie autrichienne avec leur nouveau package aérodynamique, et ont même perdu une place au classement des constructeurs. Ils sont désormais devancés par Renault F1.

Le directeur technique Tim Goss a été démis de ses fonctions le mois dernier, et certains prédisent le même sort pour Eric Boullier, actuellement directeur des courses sous le contrôle direct de Zak Brown.

Après le Grand Prix Espagne, des journalistes lui ont demandé s’il pouvait mener McLaren au plus haut niveau, ce à quoi il a répondu :

Oui, je le pense.

Dans le passé, j’ai géré, revitalisé et restructuré plusieurs équipes et j’ai également gagné des courses et des championnats dans plusieurs autres catégories. Je connais mon travail et nous devons nous assurer que nous pourrons continuer à progresser.

Nous savons ce que nous devons faire, nous devons améliorer la fiabilité et la performance, maintenant il y a d’autres équipes avec le même moteur, ils seront une référence pour nous tout au long de la saison.

Le dernier bon résultat de McLaren remonte au Grand Prix d’Australie de 2014 avec le podium de Kevin Magnussen. Le Groupe qui est actuellement en phase de restructuration veut retrouver ses lettres de noblesse rapidement, et n’hésitera pas à faire tomber des têtes si cela s’avère nécessaire.

F1 news

Commentez via Facebook

Autres articles

F1 News

GRATUIT
VOIR