F1 News

La FIA introduira de nouveaux gants biométriques

A partir du Grand Prix d’Australie ce Dimanche, la FIA introduira un nouveau type de gant de course qui enverra les données vitales du pilote à l’équipe médicale de la FIA.

Les gants seront portés par tous les pilotes et surveilleront leurs signes vitaux pendant la course grâce à un capteur flexible de 3 mm cousu dans la zone de la paume de la main. La FIA a travaillé en étroite collaboration avec les fabricants de gants Puma, OMP, Alpinestars et Sparco pour intégrer ces capteurs dans des vêtements résistant au feu.

Le capteur optique calculera l’oxymétrie des pouls (c’est-à-dire mesurer la quantité d’oxygène circulant dans le sang), permettant à l’équipe médicale au sol de recevoir des informations importantes sur l’état de santé du pilote.

La sécurité des pilotes est d’une importance primordiale pour la FIA. Les médecins et les ingénieurs de son institut de recherche ont menés des études afin de savoir comment les technologies de pointe pouvaient aider les équipes.

Les données biométriques permettent d’évaluer les conditions du conducteur avant, au moment et après un accident. D’autres développements dans ce domaine sont prévus tout au long de la saison afin d’améliorer les capteurs et établir de nouveaux critères de référence pour la sécurité du sport automobile.

L’accident du pilote Carlos Sainz lors des essais libres du Grand Prix de Russie en 2015 est un bon exemple. L’Espagnol a perdu le contrôle de sa Toro Rosso au virage numéro 13 et a heurté une barrière de front à 153 km/h. Heureusement, Sainz était indemne, mais il était difficile pour l’équipe médicale de le savoir, car la première rangée de la barrière s’était arrêtée sur le pilote. Quand ils sont arrivés sur les lieux, ils ont dû attendre que la barrière soit retirée de la voiture avant qu’une évaluation médicale puisse être faite.

Avec cette nouvelle technologie, dès qu’un accident survient, l’équipe médicale au sol reçoit des lectures physiologiques et des données biométriques. À l’avenir, il est déjà prévu de mettre en œuvre des capteurs de température et de fréquence respiratoire. En plus des avantages sur le plan de la sécurité, ils permettrons aux équipes surveiller le rendement des voitures. Le taux respiratoire donne une très bonne indication de l’état de santé et de stress du pilote, tandis que la température est bien connue pour affecter la performance de sa monoplace.

F1 news

Commentez via Facebook

Autres articles

F1 News

GRATUIT
VOIR