F1 News

Un Grand Prix au Vietnam rapporterait 50 Millions de Dollars par an selon Ecclestone

Bernie Ecclestone, a déclaré qu’accueillir un Grand Prix au Vietnam augmenterait de 50 millions de dollars par an les revenus du groupe Formula One.

L’année dernière, une information avait été révélée par un journal britannique indépendant qui affirmait qu’ Ecclestone avait donné le feu vert à un Grand Prix au Vietnam avant que Chase Carey, ne le remplace aux commandes de la Formule 1.

Depuis que Liberty Media a pris le relais, aucuns nouveaux Grands Prix n’ont encore été signés, ni aucun nouveaux contrats de sponsoring pour compenser ceux qui se sont retirés, ce qui a conduit le chiffre d’affaires de la F1 à reculer de 18 millions de dollars l’année dernière.

Il y a un mois, une information a indiquée que Liberty était en pourparlers pour ramener le Grand Prix d’Argentine après une interruption de 20 ans, et qu’il y aurait également des discussions pour des Grands Prix  en Hollande et au Danemark. Cependant, contrairement à ces courses, un hypothétique Grand Prix au Vietnam rapporterait une Fortune chaque année, selon Ecclestone .

Une piste devait être construite près de Ho Chi Minh-Ville en 2010 mais ses normes étaient largement inférieures aux spécifications de la F1, connues sous le nom « d’homologation de Grade 1 », une piste qui respecterait ces normes a été envisagée en 2016, mais le projet a été mis en suspens. Contrairement à la réputation d’Ecclestone d’être motivé par l’argent, il a dit avoir été freiné cette fois-ci par le fait que le Vietnam a peu de liens avec la course automobile.

Pourtant l’ancien patron de la F1 a signé des contrats avec l’Azerbaïdjan, et également avec la Russie, qui sont des pays qui n’avaient eux aussi pas beaucoup d’histoire avec les courses automobiles, mais par contre qui ont générés une grosse source de revenu et ont également amenés plus de fans.

Comme l’a révélé la BBC, le directeur général de Liberty, Greg Maffei, a affirmé que sa motivation était différente de celle d’Ecclestone. Il a ainsi déclaré qu’Ecclestone conduit généralement ses négociations en demandant « Combien puis-je extraire? Combien d’avance? Nous nous retrouvons donc avec des courses dans des endroits comme Bakou en Azerbaïdjan où ils nous ont payé une fortune, mais cela ne fait rien pour construire la marque sur le long terme. « 

Le Vietnam n’est un marché majeur pour aucune des dix écuries présentes actuellement en Formule 1. En revanche, sept d’entre elles sont basés en Grande-Bretagne, il serait donc logique de supposer qu’elles sont plus préoccupés par la survie de leur course à domicile que l’ajout d’une nouvelle course au Vietnam. Le Grand Prix de Grande-Bretagne qui est le plus ancien Grand Prix, a été lancé en 1950. En juillet dernier, les propriétaires de Silverstone ont annoncés leurs volontés de rompre leur contrat en 2019  par manque de rentabilité.

De même, une autre option qui serait peut-être plus favorable que de signer un Grand Prix au Vietnam, serait de sauver le Grand Prix d’Allemagne. La course sera au calendrier cette année mais pas en 2019 car ses organisateurs ne peuvent seulement se permettre de l’accueillir que tous les deux ans.

Une autre alternative serait que Liberty investisse dans sa propre course à domicile aux Etats-Unis. Cela renforcerait l’attrait de la Formule 1 sur un marché ayant déjà fait ses preuves et pourrait conduire à la création de courses dans des villes touristiques à travers les États-Unis. Cela permettrait également de garder le contrôle des coûts de déplacement des équipes puisqu’elles courent déjà sur ce continent.

Le contrat signé avec la Fédération Internationale de l’Automobile, permet d’ajouter quatre courses de plus que les 21 qui auront lieu cette année. Cependant, ce contrat stipule qu’il est nécessite d’avoir le consentement majoritaire de trois des plus grosses écuries, à savoir Ferrari, McLaren et Red Bull Racing, uniquement si il y a plus de 20 courses dans une saison.

Il faudra donc le consentement d’au moins deux de ces équipes, ce qui sera sans doute le cas car McLaren et Red Bull Racing se sont prononcés en faveur des plans de Liberty. Ferrari au contraire a menacé de quitter la F1 à la fin de l’année 2020, si la vision du future de la Formule 1 de Liberty Media ne concorde pas avec la sienne.

F1 news

Commentez via Facebook

Autres articles

F1 News

GRATUIT
VOIR