F1 News

McLaren souffre-t-elle d’un manque de « leadership » technique ?

McLaren n’a pas gagné de course depuis 2012 et est aux prises avec des problèmes aérodynamiques qui, selon les dirigeants, ne peuvent être résolus dans la soufflerie.

Septième du championnat, ils espéraient bien plus après avoir mis fin à un partenariat frustrant avec Honda pour passer aux moteurs Renault.

Le directeur technique, Tim Goss, l’un des trois meilleurs ingénieurs de l’équipe, le directeur de l’aérodynamique, Peter Prodromou ainsi que le chef des ingénieurs, Matt Morris, ont tous été écartés en avril dernier.

On est loin de l’époque du légendaire concepteur de Formule 1, John Barnard, dont les voitures ont remporté plusieurs titres pour McLaren dans les années 80.

Ayant quitté la F1 en 2001, ce pionnier a été crédité de l’introduction du premier châssis composite en fibre de carbone et de la première boîte de vitesses semi-automatique.

Il a remporté des titres mondiaux avec le Brésilien Emerson Fittipaldi, l’Autrichien Niki Lauda et le Français Alain Prost.

À son époque, il n’y avait pas de remise en question permanente, et lui et son équipe savaient prendre les problèmes à bras-le-corps.

Ce qui manque à McLaren actuellement, c’est un vrai leader technique et charismatique comme l’était Barnard en son temps, ou comme l’est actuellement James Allison chez Mercedes ou encore Adrian Newey chez Red bull.

Martin Whitmarsh a d’ailleurs récemment remis en question le leadership actuel de MacLaren, qui est, il faut le rappeler, la deuxième équipe la plus titrée de l’histoire de la Formule 1.

F1 news

Commentez l'article via Facebook

Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Related posts

F1 News

GRATUIT
VOIR