Ce weekend Räikkönen a montré qu’il en avait encore sous le pied !

Il n’avait peut-être pas le rythme pour la victoire, mais Kimi Räikkönen méritait au moins de finir devant son coéquipier.

Tandis que Vettel se débattait tout le weekend pour trouver le bon équilibre de sa SF71H, Le Filandais semblait être à son aise, tellement qu’il a pu se qualifier en première ligne aux côtés de Lewis Hamilton. Pendant la course, il avait creusé un écart de cinq secondes avec Vettel lorsqu’il fut appelé pour son premier arrêt aux stands afin de tenter un “undercut”. L’undercut consiste à anticiper l’arrêt d’un pilote qui ne parvient pas à dépasser une autre voiture pour qu’il profite de ses premiers tours en gommes neuves pour gagner du temps et dépasser son adversaire une fois que ce dernier passe par les stands.

Bien sûr, Ferrari ne savait pas que la voiture de sécurité virtuelle amènerait Vettel à prendre les commandes de la course, donc cela ne peut pas être décrit comme une stratégie pour favoriser l’allemand..

À la fin, il s’est battu avec acharnement pour empêcher Daniel Ricciardo de monter sur le podium. Malgré son manque de réussite, il peut se consoler d’avoir dominé son coéquipier à la régulière.

A 38 ans est-ce la fin de sa carrière en F1 ? Peut-être pas si il se montre aussi véloce et combattif, d’autant que d’après Maurizio Arrivabene la SF71H lui conviendra parfaitement cette année.

F1 news

Commentez l'article via Facebook

Derniers articles