F1 News

Renault sur une bonne dynamique

La marque au losange a révélée des images de sa nouvelle voiture, devenant la cinquième équipe à dévoiler sa monoplace pour cette saison. La voiture, dispose d’une livrée retravaillée, on a pu remarquer que le drapeau tricolore a été apposé sur le nez de la RS18 (suite au partenariat entre l’écurie franco-britannique et le Grand Prix de France).

Le directeur général de Renault, Cyril Abiteboul, espère que la voiture sera à la hauteur du travail de fourni par l’équipe et estime que ces deux dernières années ont été de très bonnes bases qui permettrons à Renault de se battre à nouveau pour le titre mondial dans un future proche.

« L’année 2016 a été marquée par le recrutement, l’investissement, l’apport de nouveaux sponsors ainsi que de nouveaux talents afin de consolider de notre marque. »

« L’année dernière a été couronnée de succès à bien des égards », a-t-il déclaré. « C’était la deuxième année de notre reconstruction et un pas de plus vers nos objectifs à long terme. »

Un important travail a été réalisé sur le groupe propulseur afin de maximiser les performances et d’améliorer la fiabilité. D’autant que la réglementation n’autorisera plus que trois moteurs, deux systèmes de récupération d’énergie MGU-K et deux batteries. Voir l’article Ce qu’il faut retenir de la réglementation 2018

McLaren, nouveau client moteur de Renault, a également fait des déclarations très positives sur les progrès réalisés depuis le départ de Honda.

Progrès qui ne doivent rien au hasard, puisque Renault a renforcé le contrôle de qualité des pièces de son moteur 2018 afin d’augmenter la fiabilité qui lui faisait tant défaut l’an passé. En effet pour Renault ce sont 45 points qui ont été perdus et de ce fait la cinquième du championnat constructeurs suite à des problèmes techniques liés au moteur.

«Nous avons modifié nos procédures internes sur la validation, le contrôle de nos nouvelle pièce ont été réalisé avec minutie »

Suite à la  pression faite par Red Bull et McLaren, Renault commencera à développer son « bouton magique », afin de booster les performances en qualification. Selon Christian Horner patron de l’écurie Red Bull, ce bouton « serait indispensable à l’obtention d’un titre mondial. »

Ce système développé par Mercedes permet d’obtenir en rendement supplémentaire de 80 chevaux en modifiant la cartographie du moteur, c’est-à-dire en augmentant le temps de réponse du moteur lorsque le pilote appuie sur l’accélérateur. Ce système a permis l’an passé à Lewis Hamilton et Valtteri Bottas de faire la différence sur certains circuits moins à l’avantage des Mercedes.

L’intégration de ce bouton sera un nouveau casse-tête pour Renault qui va devoir à nouveau allier performance et fiabilité.

«Il faudra trois moteurs par pilote la saison prochaine, c’est quelque chose à prendre en compte pour les qualifications, il faudra trouver des astuces comme jouer avec la combustion d’huile, et ce sans endommagez le moteur.»

« Nous chercherons donc le moyen d’extraire plus de performance sur un nombre limité de tours. »

F1 News

Commentez via Facebook

Autres articles

F1 News

GRATUIT
VOIR