fbpx
F1 News

C’est au tour de Renault de monter au créneau face à la FIA

La FIA est désormais cernée de toutes parts, car tous les patrons d’écurie (hormis bien sûr ceux d’Alfa Romeo et de Haas) ont décidé d’accentuer la pression.

Leur réaction est somme toute logique puisque la FIA n’a pas répondu à la plupart des questions posées par le groupe de pression dirigé par Toto Wolff.

Parmi ces questions, figurent notamment :

Qui a mené l’enquête ?

Quels sont les résultats de cette enquête ?

Y a-t-il de nouvelles preuves ?

Pourquoi le secret est-il nécessaire?

Et la question la plus importante :

 

Les résultats de la saison 2019 peuvent-ils être révisés?

Étant donné que la FIA fait la sourde oreille sur ces points bien précis, Cyril Abiteboul a pris la parole et a déclaré que d’autres actions seront menées afin que toute cette affaire soit définitivement réglée.

Cyril Abiteboul :

Je ne pense pas qu’un procès soit réellement nécessaire.

 

Nous voulons juste que la FIA et la Formule 1 maintiennent une certaine réputation en nous éclairant sur cette histoire.

Nous ne savons rien de cet accord, mais nous ne voulons pas qu’il soit annulé. En revanche, nous voulons que les détails des conditions soient accessibles à tout le monde.

Alors quelle est notre prochaine étape ? Étant donné qu’ils n’ont pas répondu à nos questions, par conséquent, avec les six autres équipes, nous envisageons de mener d’autres actions.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles