fbpx
F1 News

Daniel Ricciardo pourra-t-il faire la différence face à Nico Hulkenberg ?

Daniel Ricciardo devra se préparer à un nouveau challenge la saison prochaine avec Renault.

Ses résultats seront sans doute inférieurs à ce qu’il a pu montrer ces dernières années. Cependant, il y aura au moins deux avantages dans son transfert au sein de l’écurie française : il sera beaucoup mieux payé et ne souffrira plus de la comparaison avec Max Verstappen.

Cela dit, il devra se confronter à un sacré client en la personne de Nico Hulkenberg, pilote discret, mais très talentueux qui a l’avantage de bien connaître l’équipe.

Cette année, il avait comme coéquipier Carlos Sainz, pilote issu comme Ricciardo de la filière Red Bull, et que l’on présente généralement comme étant très prometteur. Il aura finalement été nettement en dessous de l’allemand que ce soit en qualification ou en course.

L’Espagnol avait justifié cet écart de performance par le fait que la voiture n’était pas adaptée à son style de pilotage, et qu’elle souffrait d’un manque d’adhérence.

Citation du jour

C'est le moment de partir maintenant que je suis tout en haut de la montagne.

Nico Rosberg

Hulkenberg, avec le même matériel, a pu le devancer régulièrement grâce à une approche différente en terme pilotage. En effet, dans la phase initiale d’un virage, il tourne le volant dans un angle inférieur et commence à freiner plus tôt, en utilisant consciemment les freins pour charger plus efficacement les roues avant, ce qui lui permet d’être moins gêné par l’instabilité globale de la voiture.

Le style de Riccardo est très similaire à celui de Sainz. Au volant des voitures construites par Red Bull Racing, qui se distinguent depuis toujours par une incroyable adhérence et une excellente maniabilité, l’Australien s’est toujours montré très à l’aise.

Malgré le fait que ce soit un vrai professionnel capable de gérer les difficultés qui se présentent à lui, si la RS19 hérite des mêmes fonctionnalités que la RS18, il pourrait se retrouver dans une situation aussi délicate que celle de Sainz.

Au final, rien ne permet donc de supposer qu’il sera immédiatement capable de devancer Hulkenberg, bien au contraire. Il se pourrait qu’il ne puisse même pas avoir le statut de leader de l’équipe que beaucoup d’observateurs lui prédisent.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles