fbpx
F1 News

Et si Ferrari décidait de faire revenir Luca di Montezemolo ?

C’est la question qui a été posée à l’ancien président de Ferrari et sa réponse est sans équivoque.

L’Italien se dit prêt à reprendre du service afin de permettre à la scuderia de profiter de sa pleine expérience et il en a à revendre.

Propulsé chez Ferrari en tant que président à partir de 1991, di Montezemolo a eu comme défi de redresser financièrement l’entreprise ainsi que de remettre son écurie de Formule 1 sur les rails, ce qu’il a fait avec brio.

Sa principale qualité a toujours été de savoir s’entourer des bonnes personnes. On pense notamment à Jean Todt ou encore à Ross Brawn qui ont tous deux été les grands artisans de l’hégémonie de Ferrari dans les années 2000.

Sous sa direction, la scuderia a remporté 8 titres au championnat du monde des constructeurs ainsi que 8 titres au championnat du monde des pilotes.

Interrogé par la presse italienne, di Montezemolo a déclaré qu’il pourrait, si on lui en donnait la possibilité, être en mesure de remettre le navire à flot.

Luca di Montezemolo :

Serait-il envisageable que je puisse retourner chez Ferrari ? Ce n’est pas moi qui devrais être interrogé à ce sujet et il faudra que quelqu’un me le propose.

S’ils veulent connaître mon avis, je suis prêt à le partager.

J’ai déjà une idée des difficultés que rencontre l’équipe et je sais comment les résoudre.

Cela me fait mal de voir Ferrari dans une position aussi faible. L’absence de leaders met l’équipe en grande difficulté, et cela m’inquiète beaucoup.

La scuderia Ferrari d’aujourd’hui est très différente de celle qu’elle était lorsque j’en étais le dirigeant.

Ils ont négocié une entrée en bourse, ont augmenté la production de voitures, mais pour la première fois, la direction ne comprennait rien du tout à la Formule 1.

À mon époque, j’avais une équipe très forte et solide et j’ai toujours fait en sorte d’avoir les personnes les plus expérimentées à mes côtés.

J’espère qu’après la démission de Camilleri, ils trouveront un bon PDG. Personnellement, je pense que Stefano Domenicali aurait fait un candidat idéal. Il aurait sans doute fait un excellent travail.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles