fbpx
F1 News

Faits et statistiques du Grand Prix de France

1990 a été la dernière année du Grand Prix de France sur le circuit Paul-Ricard. Cette année-là, le champion du monde français, Alain Prost avait gagné avec la Scuderia Ferrari, remportant sa troisième victoire de la saison mais devra s’incliner face à Ayrton Senna pour le titre mondial.

Dimanche, après vingt-huit années d’absence, le Grand Prix de France revient sur le tracé du Castellet.

Quelques statistiques du Grand Prix de France de Formule 1 :

  • Distance sur un tour: 5.842km. Distance totale : 309,626 km (53 tours)
  • La course de dimanche sera le premier Grand Prix de France depuis 2008. Il avait eu lieu à Magny-Cours. Cette course avait été remportée par le Brésilien Felipe Massa, aujourd’hui à la retraite.
  • Ferrari a remporté les trois derniers Grands Prix de France, avec Felipe Massa en 2008, Kimi Raikkonen en 2007 et Michael Schumacher en 2006.
  • Outre Raikkonen, Fernando Alonso est le seul pilote actuel à avoir gagné en France (en 2005).
  • Lors du dernier Grand Prix au Castellet en 1990, Alain Prost avait offert sa 100ème victoire à Ferrari.
  • Il y aura trois pilotes français en course dimanche prochain : Romain Grosjean (Haas), Esteban Ocon (Force India) et Pierre Gasly (Toro Rosso), et trois équipes utilisant un moteur français : Renault F1, McLaren et Red Bull Racing.
  • Si Hamilton gagne, il établira un record avec le plus grand nombre de victoires sur un circuit différent. Il partage actuellement ce record avec Michael Schumacher (22 victoires).
  • La course de dimanche sera la première de trois courses sur trois week-ends successifs (France, Autriche, Grande-Bretagne), afin d’éviter un chevauchement avec la finale de la Coupe du monde en Russie.

Divers

  • La courbe de Signes, sans doute le virage le plus célèbre du circuit, est pris à plat en huitième vitesse et nécessite 100% d’engagement de la part des pilotes. Avec une vitesse au sommet de plus 300 km/h , c’est l’un des virages les plus rapides du calendrier de Formule 1.
  • L’asphalte du Paul-Ricard a été entièrement refait et est similaire à celui de Silverstone et également à celui du circuit de Barcelone, où les températures des pneus arrière étaient une préoccupation lors des essais hivernaux. Pour lutter contre les cloques, Pirelli a présenté une bande de roulement plus mince rendant les pneus plus léger d’un kilo.

F1 news

 

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles