fbpx
F1 News

Jacques Villeneuve dénonce un parti pris de la FIA pour Ferrari

Les commissaires sportifs ont agi étrangement lors du Grand Prix du Japon.

Suite à l’accrochage entre Charles Leclerc et Max Verstappen où l’on a clairement vu que le Monégasque était totalement fautif, les commissaires ont, dans un premier temps, décidé de ne pas ouvrir d’enquête avant de se raviser quelques tours plus tard.

Après une dizaine de minutes d’investigation, Michael Masi, le directeur de course de la FIA, a déclaré qu’une décision serait prise après la course.

À l’heure où nous écrivons cet article, aucune décision n’a encore été rendue.

Plus étrange encore, Sebastian Vettel n’a pas été sanctionné pour son faux départ alors que son ancien coéquipier, Kimi Raikkonen l’a été lors du dernier Grand Prix de Russie.

La FIA s’en est sortie avec cette superbe pirouette :

La vidéo a effectivement montré un mouvement de sa voiture mais ce mouvement a été considéré comme étant dans la limite de l’acceptable.

 

On peut comprendre cette décision car l’Allemand était sur le coup d’une suspension de Grand Prix . En revanche, en ce qui concerne le cas Charles Leclerc, le mystère reste entier.

Jacques Villeneuve en direct sur les antennes de Canal + n’a pas pris de pincettes en affirmant que la FIA n’aime pas sanctionner Ferrari.

 

Là, les commissaires sont en train de se gratter la tête. Ils se disent qu’ils ne vont pas pénaliser deux Ferrari.

Avant de renchérir quelques minutes plus tard après le verdict rendu concernant le faux départ de Vettel.

Qu’est-ce que je vous avais dit. Ils n’aiment pas pénaliser Ferrari !

Faudrait qu’on nous explique pourquoi il n’ y a pas eu pénalité, alors que Raikkonen en avait eu une lors du dernier Grand Prix.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles