fbpx
F1 News

Les pilotes ne s’impliquent pas suffisamment selon Jean Todt

Le patron de la FIA a répondu aux critiques des pilotes concernant leurs implications dans les prises de décisions en vue de la nouvelle règlementation prévue pour 2021.

Jean Todt a déclaré aux journalistes lors du Grand Prix d’Espagne :

Les pilotes ont déjà la possibilité de contribuer au futur règlement technique, car ils sont invités aux réunions de prise de décisions mais j’ai constaté qu’ils n’y vont pas très souvent.

J’ai toujours essayé d’entendre ce que les pilotes ont à dire. Les pilotes sont toujours invités à participer et à proposer des choses.

Todt a également souligné qu’il avait nommé un certain nombre d’anciens pilotes à la commission de la FIA.

Les quatre fois champions du monde, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, avaient déclaré samedi que les nouvelles règles aérodynamiques de 2019, qui ralentiraient les voitures d’environ 1,5 seconde, “étaient surprenantes”.

Hamilton a également critiqué le projet de tracé du futur Grand Prix de Miami, affirmant que les pilotes devraient avoir plus d’influence dans la conception des circuits.

Todt a déclaré que Miami était toujours dans le domaine de l’hypothétique et que, quand le projet sera affermi, la FIA enverrait quelqu’un pour inspecter et faire des recommandations.

Si les pilotes ont des commentaires, ils sont plus que les bienvenus, a ajouté l’ancien patron de Ferrari.

Tout pilote qui veut me voir, peut le faire dans les 48 heures.

Les changements de 2019 sont conçus pour permettre aux voitures de se suivre plus facilement en simplifiant les ailerons avant et arrière, offrant ainsi plus de possibilités de dépassement.

Todt a indiqué que ces changements aérodynamiques ont été décidé en réponse aux plaintes des pilotes sur la difficulté à dépasser sur certains circuits.

Hamilton, Vettel et Raikkonen se sont tous les trois plaints du manque de possibilité pour dépasser. Et ils sont à l’avant, alors pouvez-vous imaginer ce que pense ceux qui sont à l’arrière.

Certaines personnes, comme par exemple le directeur de Red Bull, Christian Horner, dont l’équipe profite de l’expertise du top designer Adrian Newey, ont déclaré que les changements auraient dû être remaniés en 2021 en même temps que l’avènement du nouveau moteur hybride.

Todt a rejeté cette proposition :

J’entends des personnes dire d’attendre jusqu’en 2021. Cela signifie que nous continuerons avec nos problèmes actuels en 2019 et 2020 tout en sachant que cela nuit au sport, ce n’est pas pensable, car les fans veulent de l’action et plus de dépassements.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles