fbpx
F1 News

La FIA au sujet du fiasco à Abou Dabi conclut à une erreur humaine de la part de Michael Masi

Lors de l’épreuve finale à Yas Marina en décembre dernier, Michael Masi avait autorisé dans les derniers tours de course, les voitures intercalées entre Max Verstappen et Lewis Hamilton, à reprendre leur position initiale avant le déploiement de la voiture de sécurité.

Cela a permis au Néerlandais d’avoir la chance de pouvoir dépasser son principal rival et ainsi remporter le titre mondial.

Cet état de fait, a non seulement privé le Britannique d’un huitième titre, mais a également déclenché de violentes réactions des fans ainsi qu’une haine sans précédent à l’égard Masi.

Dans son rapport, la FIA a conclu à une erreur humaine de la part du désormais, ancien directeur de course de la Formule 1, qui d’un autre côté, toujours selon la haute instance du sport automobile, a agit de bonne foi.

Extrait du rapport de la FIA :

Le processus d’identification des voitures retardataires a jusqu’à présent été manuel et une erreur humaine a conduit au fait que toutes les voitures n’ont pas été autorisées à reprendre leur position.

En combinaison avec l’objectif de terminer dans les conditions de course du drapeau vert appliquées tout au long de la saison 2021, le directeur de course a agi de bonne foi et au meilleur de sa connaissance compte tenu des circonstances difficiles.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles