fbpx
F1 News

Le directeur technique de la FIA admet qu’avant l’interdiction du “Party Mode”, il était possible de contourner le règlement

Garantir à tout moment la légalité des moteurs en Formule 1 est devenu une tâche prioritaire pour la FIA.

Depuis le Grand Prix d’Italie, il est désormais devenu interdit pour les pilotes d’utiliser des cartographies différentes sur leur moteur.

On a cru dans un premier temps que cette décision était liée à la pression exercée par Red Bull afin de casser l’hégémonie de Mercedes notamment lors des qualifications.

Le directeur technique de la FIA, Nikolas Tombazis, a finalement donné une tout autre version lors d’une interview accordée au magazine Auto Motor Und Sport, admettant que sans cette interdiction, il aurait été possible pour une équipe de contourner le règlement.

À l’époque des moteurs V8, il suffisait de s’assurer que la vitesse maximale était respectée, que les dimensions du moteur étaient également respectées et que les spécifications du carburant étaient conformes au règlement.

Le problème maintenant est que les nouveaux groupes propulseurs sont de plus en plus complexes.

Alors que le matériel de base est légal, il est toujours possible de le faire fonctionner de manière illégale.

Si un pilote modifie les réglages du moteur à chaque tour, il devient très difficile pour nous de vérifier régulièrement son fonctionnement.

Encore plus lors des moments bien spécifiques d’une course comme par exemple, lors du tour précédant un arrêt au stand ou après, ou bien lors d’un dépassement.

Nous avons limité la consommation d’huile à 0,3 litre aux 100 kilomètres afin d’éviter qu’elle ne soit utilisée dans le processus de combustion.  

Il est interdit de dépasser ce niveau et aussi de conserver une quantité d’huile afin de la réutiliser ultérieurement.

Cependant, nous ne mesurons pas cette consommation sur toute la distance, mais après chaque tour et nous avons pu constater que lorsque les réglages du moteur sont modifiés régulièrement, il est extrêmement difficile pour nous de nous assurer que le règlement est bien suivi à la lettre.

C’est pour cette raison que nous avons publié cette nouvelle directive technique.

Les dépassements seront peut-être un peu plus difficiles qu’avant, car les pilotes n’auront plus la puissance maximale.

Néanmoins, ils pourront toujours utiliser toute la puissance électrique mise à leur disposition.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles