fbpx
F1 News

L’écurie Renault contrainte de fermer ses usines, le site français de Viry-Châtillon sera le plus durement touché

Renault F1 Team a annoncé avoir pris des mesures de réduction partielle de ses activités sur ses sites de Viry-Châtillon et Enstone.

Des directives mises en place par la FIA ainsi que la mobilisation de tous les acteurs engagés dans la Formule 1 ont permis de prendre jusqu’à présent, les bonnes décisions afin de protéger les équipes à court et moyen terme.

Néanmoins, certaines écuries à l’image de Renault F1 Team ont été contraintes de mettre en œuvre des stratégies de réduction des coûts afin de résorber les pertes financières liées au manque d’activité.

Il a donc été décidé, de suspendre toute activité au sein de l’usine d’Enstone (Royaume-Uni), jusqu’au 3 mai inclus.

 

Il en sera de même pour le site de Viry-Châtillon où l’activité sera encore plus sévèrement touchée.

En effet, l’écurie française aura recours au chômage partiel pendant une durée d’environ 3 mois.

Cette période pourra être réduite ou prolongée en fonction de l’évolution de la situation. Cette décision a été prise en concertation avec les représentants des salariés et a été soutenue par “un accord de solidarité visant à protéger l’entreprise ainsi que ses salariés”.

Cyril Abiteboul, Directeur Général de Renault F1 Team, a déclaré :

Les conditions humaines et sanitaires très difficiles que nous vivons et le verrouillage sévère en France et en Angleterre, ainsi que dans la plupart des pays organisateurs de Grand Prix, ne nous permettent pas encore de mesurer l’impact sur notre sport.

Nous devons donc utiliser toutes les mesures mises à notre disposition pour traverser au mieux cette période prolongée d’incertitude et d’inactivité, tout en protégeant toute l’équipe que nous avons bâtie au cours des quatre dernières années.

F1 news

 

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles