fbpx
F1 News

Lewis Hamilton accuse les commissaires de la FIA d’essayer de le freiner au championnat

Sanctionné d’une double pénalité de 5 secondes pour avoir enfreint le règlement, Lewis Hamilton estime que les commissaires de la FIA ont été extrêmement sévères à son égard.

Juste avant le début de la course, le pilote Mercedes s’était positionné à la fin de la sortie de la voie des stands, dans une zone considérée comme étant interdite, afin d’effectuer deux tests de départ arrêté.

Pour le sextuple champion du monde, cette manœuvre n’était absolument pas dangereuse pour la sécurité des autres pilotes.

Il estime donc avoir été lésé dans cette affaire et considère que les commissaires essayent de stopper sa domination dans le championnat du monde des pilotes.

Lewis Hamilton :

Je dois revenir en arrière et voir quelles sont les règles afin de savoir exactement ce que j’ai fait de mal.

Je suis presque sûr que personne n’a jamais reçu deux pénalités de cinq secondes pour quelque chose d’aussi ridicule avant.

Il fallait s’y attendre, ils essaient juste de me freiner, n’est-ce pas ?

Je n’ai mis personne en danger. Je l’ai déjà fait sur plusieurs circuits auparavant et je n’ai jamais eu de problème pour cela.

La règle dit qu’il faut être sur la droite après les lumières, ça ne dit pas à quelle distance.

En général, je n’aime pas me positionner sur le caoutchouc. C’est là que tout le monde fait tous ses tests et ce n’est pas représentatif de la réalité sur la grille alors j’ai essayé de me mettre sur une surface qui n’avait pas de caoutchouc.

Ce n’est pas différent du Brésil. Vous conduisez jusqu’au bout de la voie des stands et vous faites votre départ.

C’est probablement plus sûr là où j’étais comparé au Brésil parce qu’il y a beaucoup plus d’espace sur la gauche, donc, c’est une décision surprenante.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles