fbpx
F1 News

L’impact des températures en Formule 1

Pour beaucoup d’entre nous, les changements minimes de température passeront inaperçus. Cependant, en Formule 1, de petites augmentations ou diminutions de seulement un ou deux degrés peuvent avoir un impact considérable sur la façon dont les équipes abordent une course ou une séance d’essais.

Deux types de températures jouent un rôle important en Formule 1: la température de l’air et la température de la piste. Tandis que ces deux paramètres sont corrélés, ils peuvent être interprétés différemment. Par exemple, lors d’une belle journée ensoleillée, les températures de l’air et de la piste augmenteront pratiquement en même temps. Si au bout d’un moment, une couverture nuageuse se manifeste, la température de l’air baissera immédiatement. Cependant, la piste retiendra la chaleur sur une période plus longue et se refroidira donc plus lentement.

Selon le type de surface, les pistes peuvent chauffer plus rapidement ou plus lentement. Si la surface de la piste présente un niveau élevé de bitume, elle sera plus sombre et absorbera ainsi plus de lumière et de ce fait se réchauffera plus rapidement.

Les variations de température peuvent affecter de nombreuses parties de la voiture, mais la plus grande influence se situe aux niveaux des pneus, pouvant fortement impacter le niveau d’adhérence et le taux de dégradation de ces derniers.

Comme les pneus avant et arrière ne fonctionnent pas à la même température, ceux-ci seront affectés différemment, augmentant ou réduisant leurs niveaux d’adhérence, modifiant de ce fait l’équilibre de la voiture.

Les pilotes selon leur style de pilotage peuvent avoir aussi un impact sur la température des pneus. Les pilotes les plus agressifs en piste comme par exemple Max Verstappen, peuvent pousser leur monoplace à un rythme tellement extrême sur plusieurs tours, que cela peut entraîner une montée en température tellement brutal, que cela fera chuter la performance des gommes au bout d’un moment.

Pour pallier au changement de température, les pilotes disposent d’outils électroniques leur permettant de modifier l’équilibre de leur voiture, en jouant sur les réglages du différentiel et du transfert de couple entre les roues arrière. Ils peuvent également affiner l’équilibre des freins à l’avant ou à l’arrière de leur monoplace.

Les variations de température influencent également la performance du groupe propulseur, plus l’air ambiant est chaud plus la quantité de refroidissement requise pour maintenir son niveau de performance devra être augmentée. Les écuries ayant le meilleur système de refroidissement pourront tirer leur épingle du jeu.

Comme nous pouvons le voir, en formule 1, des paramètres autres que le développement technique d’une voiture ou l’habilité d’un pilote à conduire ont aussi une importance capitale, et c’est ce qui rend ce sport unique au monde.

F1 News

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles