fbpx
F1 News

Maintenant que la situation est clarifiée, les langues commencent à se délier chez Haas

Après l’officialisation du licenciement de ses deux pilotes, Guther Steiner, le patron de l’écurie Haas F1 Team, a tenu à clarifier la situation et notamment avec le cas de Romain Grosjean.

Il a déclaré dans les médias, qu’au vu des prestations du Français, ce dernier ne devrait pas être surpris par la tournure des évènements.

Gunther Steiner :

Je suis surpris qu’il soit encore surpris par ma décision.

Il est surpris, mais il devait s’y attendre depuis longtemps.

Il fallait que nous fassions un changement et c’était le bon moment pour le faire et pas en 2022 avec la nouvelle réglementation.

Nous avons besoin d’investir nos finances afin de développer notre voiture pour 2022 et quoi de mieux que d’avoir des pilotes moins chers et ayant la capacité d’apporter des sponsors.

Malgré leur éviction de l’équipe à la fin de la saison, Steiner a exhorté ses pilotes à se motiver afin d’obtenir les meilleurs résultats possible au lieu de se focaliser sur la fin de leur contrat.

Je pense qu’il y va de leur intérêt qu’ils se motivent tous les deux s’ils souhaitent encore avoir un avenir en Formule 1.

Des fins de contrat se produisent tout le temps dans la vie et pas seulement dans le sport.

Je ne pense pas qu’ils prévoyaient de rester chez nous pour le restant de leur vie.

Nous sommes en ce moment dans une mauvaise situation. Je sais que ça ira mieux, mais en attendant, Ils doivent continuer à se motiver l’un l’autre pour nous aider à nous en sortir.

De son côté, Romain Grosjean, après un week-end catastrophique au Portugal, n’a pas hésité à faire quelques révélations concernant le manque d’implication de son équipe dans le développement de la VF-20 cette année.

Romain Grosjean :

Nous avons vraiment la voiture la plus lente du paddock.

Je peux peut-être réussir à trouver une dixième, mais pas plus. Il n’y a rien d’autre à tirer avec cette voiture.

Depuis le début de l’année, nous avons en permanence des problèmes de surchauffe avec les suspensions arrière et aucune solution n’a été trouvée.

Ce week-end, ce problème a été pour une raison inexpliquée, encore plus exagéré. Nous avons été en grande difficulté, car la voiture n’avait jamais le même comportement d’un tour à l’autre.

Nous devons vraiment trouver quelque chose pour corriger cela et surtout pour ne plus être les derniers en qualifications.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles