fbpx
F1 News

McLaren va sans doute subir le même sort que Williams

McLaren fait depuis plusieurs années, l’objet de convoitise de la part de nombreux investisseurs.

Après la mort de son fondateur, Bruce McLaren, des parts de la société ont été vendues à de multiples reprises.

En 2020, avec 56,4% des parts, la holding bahraini, Mumtalakat est devenu l’actionnaire majoritaire du groupe.

Après avoir admis être en difficulté financière en juin dernier, McLaren s’est vu refuser plusieurs demandes de prêts notamment par le gouvernement britannique.

C’est alors que la banque nationale de Bahreïn, en partie dirigé par le groupe Mumtalakat, a volé à son secours en autorisant un prêt de 180 millions d’euros.

Hier, il a été confirmé par Zak Brown que le siège social du constructeur britannique plus connu sous le nom de McLaren Technology Centre, sera vendu pour 200 millions d’euros.

Il semblerait que l’heureux bénéficiaire de cette vente soit une filiale du groupe… Mumtalakat qui a annoncé récemment sur son site officiel, détenir désormais 62,55% du groupe McLaren.

Autant d’indices qui peuvent faire présager d’un possible rachat de l’écurie.

Zak Brown au sujet de la stratégie de vente du McLaren Technology Centre :

Nous allons conclure un accord traditionnel de vente et la cession-bail de l’immeuble de notre siège social.

La plupart des entreprises dans le monde ne sont pas propriétaires des biens immobiliers dont elles sont locataires et nous ne sommes pas une société immobilière, mais une équipe de Formule 1 et une entreprise automobile.

Nous conclurons un contrat de location à long terme, et l’argent reçu de la vente sera utilisé pour développer l’entreprise. Il s’agit d’une restructuration financière très efficace.

Nous nous portons bien d’un point de vue financier, bien que la pandémie du Covid-19 ait mis un terme à nos activités de Formule 1, à nos activités automobiles et, dans une certaine mesure, à nos activités technologiques pendant un long moment.

Nous avons immédiatement eu besoin de ressources financières et nous avons résolu ce problème. La vente et la cession-bail sont la bonne décision pour le bien du groupe.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles