fbpx
F1 News

Nikita Mazepin pointe du doigt le favoritisme dont profite Mick Schumacher de par sa proximité avec Ferrari

Nikita Mazepin s’est défendu quant à ses mauvais résultats de début de saison en pointant du doigt le manque d’équipements mis à sa disposition par l’écurie Haas.

Et par équipements, le Russe fait principalement référence au simulateur, outil devenu incontournable dans le monde de la Formule 1 moderne.

Toujours selon Mazepin, ce manque de ressource confère un net avantage à son coéquipier, Mick Schumacher, qui, en tant que membre de la Ferrari Driver Academy, peut pleinement profiter des installations dernier cri fournies par la scuderia.

Un état de fait qu’il n’a évidemment pas manqué de mettre en avant au cours d’une interview accordée à la chaîne de télévision française, Match TV, afin de se dédouaner.

Nikita Mazepin :

Contrairement à d’autres pilotes, nous n’avons pas la chance d’avoir un simulateur au sein de notre équipe.

Nous sommes obligés d’utiliser des modèles que la plupart des pilotes professionnels ont chez eux.

En plus, étant donné que je ne suis pas comme mon coéquipier, membre d’une équipe de jeunes pilotes, je n’ai pas accès à un tel privilège.

Je vais donc devoir me préparer dans de moins bonnes conditions pour Portimao chez moi à Moscou.

Bien qu’il puisse avoir raison, il lui sera difficile de trouver une oreille complaisante à ses doléances vu qu’il a allègrement profité du statut financier de son père pour obtenir un droit d’entrer en Formule 1.

Ajouter à cela, le fameux programme d’essais privés intensifs tous frais payés avec l’écurie Mercedes l’année dernière, ce qu’aucun autre pilote n’aurait pu se permettre.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles