fbpx
F1 News

Pierre Gasly livre sa vérité au sujet de son passage chez Red Bull

Deux ans après sa regrettable expérience au sein du clan Red Bull, Pierre Gasly a décidé de remettre les pendules à l’heure.

Une interview pleine d’émotion et de sincérité qui met en perspective plusieurs éléments et tout particulièrement, le comportement nauséabond d’Helmut Marko à son égard .

Il ne fait plus aucun doute que l’objectif principal de ce dernier n’avait jamais été d’enrôler le Français, mais par un concours de circonstances (le départ précipité de Daniel Ricciardo chez Renault), il n’a eu d’autre choix que de le faire.

Interview de Pierre Galsy :

Après une très bonne année avec Toro Rosso en 2018, j’ai reçu l’appel d’Helmut Marko pour me faire savoir qu’ils me voulaient chez Red Bull. 

Ils avaient remporté tant de championnats et Sebastian Vettel avait été une telle inspiration pour moi étant enfant que je savais que je voulais être comme lui un jour.

Je venais de réaliser un rêve et j’étais très excité. Mais ce ne fut tout simplement pas le cas.

À partir du moment où j’ai commis ma première erreur, j’ai eu l’impression que les gens là-bas ont lentement commencé à se retourner contre moi.

J’avais eu un accident lors des essais hivernaux, et à partir de ce moment, la saison n’a jamais vraiment commencé.

Ensuite, j’ai eu deux premières courses difficiles et les médias m’ont juste rongé. Tout ce que je disais dans la presse était jugé comme une excuse pour justifier ma performance, et personne ne m’a vraiment défendu.

La voiture n’était pas parfaite et je faisais de mon mieux pour essayer de m’améliorer et d’apprendre chaque semaine.

Ce fut une période difficile pour moi chez Red Bull parce que je ne me sentais pas soutenu et traité de la même manière que les autres.

Et pour moi, c’est quelque chose que je ne peux tout simplement pas accepter. Je travaillais dur tous les jours, essayant d’obtenir des résultats pour l’équipe, mais je n’avais pas tous les outils dont j’avais besoin pour réussir.

J’essayais de proposer des solutions, mais ma voix n’était pas entendue, ou il fallait des semaines pour voir des changements.

Pour une raison ou une autre, je n’allais jamais être à ma place dans ce baquet et rien de ce que j’allais entreprendre n’allait fonctionner.

Je ne suis pas du genre à tout déballer dans les médias, car je suis vraiment reconnaissant envers Red Bull pour cette chance, ainsi que pour tout ce qu’ils ont fait pour moi dans ma carrière.

Je le suis vraiment, mais je suis autorisé à dire ma vérité. Donc c’est tout. C’est la vérité.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles