fbpx
F1 News

Pour Toto Wolff, Ferrari aurait dû prioriser la résolution de ses problèmes au lieu de se focaliser sur l’affaire Racing Point

Le manque de performance des Ferrari lors des qualifications du Grand Prix de Belgique a fait l’objet de nombreuses discussions sur les réseaux sociaux.

Incapables de se qualifier pour la Q3, Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont terminé la séance, aux 13ième et 14ième rangs, à pratiquement 2 secondes du temps de référence établi par le poleman, Lewis Hamilton.

Toto Wolff, le patron de l’écurie Mercedes, a été amené à s’exprimer sur le sujet.

L’Autrichien n’a pas été tendre envers les dirigeants de Ferrari, critiquant le choix de ces derniers de se lancer dans une bataille juridique contre Racing Point alors qu’il y avait mieux à faire sur le plan sportif.

Par ailleurs, il a aussi fait preuve d’empathie envers les fans ainsi que les employés de la scuderia.

J’admets que voir Ferrari dans cette situation n’est pas bon pour la Formule 1.

Je peux comprendre ce que peuvent ressentir les Tifosi et les employés de Ferrari. Ils ne méritent pas ça.

D’un autre côté, certains membres de l’équipe ont peut-être pris de mauvaises décisions.

On peut remettre en question les choix et les priorités qui ont été décidés ces derniers temps alors qu’il aurait été mieux de se focaliser sur le manque de performance de la voiture.

Et quand je parle des priorités de Ferrari je ne rejette évidemment pas la faute sur tout le monde dans l’équipe. Ce serait injuste de dire cela.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles