fbpx
F1 News

Proche de la faillite et lâchée par certains de ses actionnaires, McLaren a jusqu’en juillet pour rassembler plusieurs millions de dollars

McLaren joue désormais sa survie.

La presse anglaise a dévoilé que les avocats du groupe se sont rendus hier au tribunal de justice de Londres afin de tenter d’obtenir en urgence des liquidités supplémentaires.

Il y a environ un mois, le constructeur automobile britannique avait révélé vouloir hypothéquer son siège social ainsi qu’une partie de sa collection de voitures historiques, et ce, dans l’optique d’obtenir plusieurs millions d’euros afin de pouvoir se maintenir à flot pendant encore plusieurs mois.

Cette idée ne semble pas séduire certains actionnaires majoritaires du groupe comme la holding Mumtalakat gérée par la famille royale de Bahreïn qui ne souhaite plus investir le moindre euro pour le moment.

Cela s’explique par le fait que McLaren n’est plus solvable et semble avoir utilisé tous les recours possibles qui auraient pu lui permettre d’obtenir des fonds supplémentaires.

En effet, en 2017, le groupe avait déjà sollicité ses partenaires et 700 millions d’euros avaient été débloqués et injectés dans le capital de la société.

Ajouter à cela, un prêt de 150 millions d’euros contracté la même année et 300 autres millions alloués en mars dernier.

Cela commence à peser lourd dans la balance d’autant qu’une bonne partie de tout cet argent a été utilisée afin de soutenir l’entreprise face à la pandémie de coronavirus.

Selon la chaîne de télévision britannique, BBC Sport, si le groupe McLaren ne parvient pas à trouver 280 millions de livres sterling (environ 310 millions d’euros) avant le 17 juillet prochain, il se retrouvera dans une situation extrêmement critique.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles