fbpx
F1 News

Red Bull et Haas accusent Mercedes d’avoir enfreint le règlement

Décidément l’affaire Racing Point va de surprise en surprise.

Tandis que Ferrari et Renault ont décidé conjointement de faire appel de la décision de FIA dans l’affaire Racing Point, c’est maintenant au tour de Red Bull et Haas d’entrer en scène.

Ces dernières reprochent à Mercedes d’avoir délibérément donné des informations à Racing Point afin qu’elle puisse développer une voiture similaire à celle utilisée par les champions du monde en 2019.

Christian Horner, patron de Red Bull Racing a été très clair sur le sujet. Pour le Britannique, si Racing Point est jugé coupable, Mercedes devrait l’être également puisque c’est elle qui a fourni les écopes de freins qui font tant débat.

C’est un cas très intéressant. Le principal pour nous est que nous voulons avoir une clarté absolue quant à ce qui sera autorisé ou non à l’avenir.

Pour nous, cette affaire va au-delà des écopes de frein.

Une mise au point est nécessaire sur le rôle qu’a joué Mercedes et des questions vont être posées.

En voici déjà une pour la FIA.

Si Racing Point est coupable d’avoir reçu quelque chose, on imagine que l’écurie qui a fourni ces éléments a également enfreint la réglementation, n’est-ce pas ?  

Gunther Steiner, patron de l’écurie Haas, a également indiqué que Mercedes devrait rendre des comptes dans cette histoire.

Je ne suis pas étonné que Toto Wolff défende Racing Point, car ils ont apparemment fourni des données à Racing Point, ce qui n’est pas autorisé.

L’an dernier, Ferrari ne nous aurait jamais fourni les données concernant ses écopes de frein, car ce n’est tout simplement pas autorisé.

S’il est prouvé que Mercedes l’a fait, ils vont avoir de sérieux problèmes. Mais tout d’abord, la FIA doit enquêter. Nous espérons que la Cour d’Appel aura plus de détail que les commissaires.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles