fbpx
F1 News

Afin d’éviter toutes tentatives d’influence, l’accès au bureau des commissaires sportifs de la FIA sera désormais restreint

Depuis quelques années, la Formule 1 tend à devenir une discipline où prédomine la politique plutôt que l’aspect sportif, ce qui est tout à fait regrettable du point de vue des spectateurs.

Entre les crêpages de chignon de Mercedes et Red Bull pour des histoires d’ailerons, sans parler des différentes investigations qui ont entouré la conception de la monoplace de Racing Point l’an passé, il faudrait plus qu’un article pour être exhaustif sur le sujet.

Les enjeux financiers sont devenus tellement importants que les équipes sont prêtes à tout pour faire basculer un résultat.

Le dernier événement en date, a été l’insistance de Toto Wolff et Christian Horner à vouloir influencer la décision des commissaires sportifs qui enquêtaient sur l’accrochage entre Lewis Hamilton et Max Verstappen survenu lors du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Un comportement qui a eu pour conséquence d’agacer ces derniers.

Des mesures adéquates ont donc été prises au travers d’une lettre d’information envoyée à toutes les équipes.

Dans celle-ci, il est explicitement demandé aux responsables d’écurie de ne plus se présenter dans le bureau des hommes de Michael Masi sans autorisation préalable sous peine de sanctions.

Extrait de la lettre envoyée par la FIA à toutes les équipes de Formule 1 :

L’accès au bureau des commissaires est désormais strictement limité et n’est autorisé qu’aux commissaires, à leur secrétaire et à leur opérateur.

Les autres ne pourront s’y rendre qu’avec l’autorisation des commissaires sportifs ou à leur décision de faire appel à un représentant de l’équipe et/ou du pilote.

L’entrée dans le bureau de tout membre d’une équipe ou personne associée ne répondant pas aux exigences énumérées ci-dessus sera considérée comme une violation de l’article 12.2.1.i du Code Sportif International.

Nous espérons que cette information est claire pour tout le monde.

La violation de l’article 12.2.1.i est passible de diverses sanctions allant d’un simple avertissement à la disqualification purement et simplement d’une épreuve.

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles