fbpx
F1 News

Système de freinage illégal : Racing Point avait reçu des informations détaillées de la part d’un ancien employé de Renault

renault f1 team systeme freinage illegal

On se demandait comment Racing Point avait réussi à étayer à ce point sa requête (dossier de 12 pages) auprès de la FIA. On sait désormais que toutes les informations techniques ont été fournies par un ancien employé de Renault qui a récemment rejoint l’écurie dirigée par Lawrence Stroll.

Le fait que le championnat du monde des constructeurs ne se joue pas uniquement sur les circuits ne date pas d’hier. Ferrari et McLaren ont beaucoup utilisé ce genre de tactiques dans les années 2000.

La saison dernière, il y a eu quelques cas comme la disqualification de Romain Grosjean au Grand Prix d’Italie (2018) suite à une réclamation faite d’ailleurs par l’écurie Renault. On peut également citer la demande d’enquête initiée il y a quelques semaines par Red Bull concernant l’illégalité du moteur Ferrari.

 

Mais revenons au cas Racing Point / Renault, car il faut souligner une énorme incohérence dans la sanction infligée par la FIA à l’encontre de l’écurie française, car, tenez-vous bien, selon Motorsport, ce système avait déjà été utilisé en 2015 par l’écurie Lotus (avant qu’elle ne soit rachetée par Renault).

Cette décision met très clairement en lumière l’incohérence qu’il y a entre le règlement technique et sportif.

Le système était jusqu’à aujourd’hui légal ( règlement technique) et il a fallu attendre qu’une équipe fasse une réclamation pour qu’il soit finalement jugé illégal (règlement sportif).

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles