fbpx
F1 News

Toto Wolff et Mercedes avaient déjà anticipé une éventuelle tentative de déstabilisation de la part de Red Bull

Ce Vendredi, l’écurie Red bull a décidé de porter une réclamation auprès de la FIA concernant la nouvelle innovation technologique de Mercedes, le DAS ou Dual Axis Steering.

Cette réclamation a vite été “jetée aux oubliettes” par la haute instance du sport automobile qui a confirmé que ce système est totalement légal.

Rappelons que le DAS permet au pilote de modifier l’angle de pincement des roues avant, et ce, en actionnant le volant vers l’avant et vers l’arrière.

L’argumentaire de Red Bull s’articulait autour de deux points :

Le non-respect de l’article 3.8 du règlement technique. Red Bull estime que le système DAS a une influence sur la partie aérodynamique de la voiture.

L’écurie autrichienne a également mis en avant la possibilité pour le DAS de modifier le comportement des suspensions ce qui est totalement interdit au regard de l’article 10.2.3.

Toto Wolff, patron de l’écurie Mercedes, a déclaré quelques heures avant le verdict que son équipe avait déjà anticipé une potentielle tentative de déstabilisation de la part Red Bull.

Toto Wolff :

Nous sommes très confiants et nous savons que nous sommes dans la légalité.

Nous savions déjà que Red Bull chercherait une raison pour nous empêcher de l’utiliser.

Nous sommes sereins et nous avons des arguments afin de pouvoir nous défendre. Nous avons déjà fait tout ce qu’il fallait et nous avons déjà eu beaucoup d’échanges avec la FIA sur ce sujet.

Les controverses sur l’innovation en matière d’ingénierie sont monnaie courante en Formule 1. Cela fait partie du jeu en quelque sorte.

Red Bull aura la possibilité de faire appel de cette décision, mais devrait sans doute en rester là. Maintenant, place au sport !

F1 news

Commentez via Facebook






Rejoignez le groupe de discussion Facebook de notre partenaire !



Autres articles